Les bonnes raisons de créer une micro-entreprise

Les bonnes raisons de créer une micro-entreprise

Tout entrepreneur qui souhaite lancer son activité doit choisir un statut et ce n’est pas le choix manque : EI ou EURL au régime de la micro-entreprise (anciennement auto-entreprise) ou au régime normal, SARL, SASU, etc. Sachant que chaque statut possède ses avantages et ses limites, faire un choix peut rapidement devenir un casse-tête.

Fort heureusement, le fait d’entreprendre seul ou à plusieurs permet de restreindre les possibilités. Ainsi, un entrepreneur solo doit choisir entre l’EI (au régime réel ou simplifié avec le régime de la micro-entreprise), l’EURL et la SASU.

Intéressons-nous ici à la micro-entreprise, régime créé expressément pour simplifier les démarches de création et de gestion d’entreprise. En outre, il s’agit de la meilleure solution pour tester son activité, car toutes les démarches sont gratuites.

Bonne raison n° 1 : la simplicité des démarches administratives

Comme nous l’évoquions, le régime de la micro-entreprise séduit chaque année de nombreux entrepreneurs pour la simplicité des démarches, et ce à tout moment de la vie de l’entreprise (création, déménagement, adjonction d’activité, gestion quotidienne, radiation, etc.).

Le micro-entrepreneur doit simplement remplir une déclaration en ligne (directement sur le site de l’URSSAF) en fonction de la nature de la démarche et y ajouter les quelques justificatifs complémentaires pouvant être demandés. 

 Nous le disions également, contrairement à la société commerciale unipersonnelle (EURL ou SASU), toutes les formalités sont gratuites.

Bonne raison n° 2 : un calcul des charges simplifié

S’il le souhaite, le micro-entrepreneur peut opter pour le régime micro-social simplifié afin de déclarer son chiffre d’affaires chaque mois ou chaque trimestre (au choix) et non en fin d’exercice.

L’avantage est que les déclarations permettent de calculer le montant des charges sociales que l’entrepreneur peut alors payer lors de sa déclaration mensuelle ou trimestrielle (12,8 % pour les activités de ventes de marchandises et 22 % pour les activités de prestation de services et les activités libérales). Ainsi, le micro-entrepreneur paie au fur et à mesure et n’est pas obligé de bloquer sa trésorerie.

Bonne raison n° 3 : une comptabilité allégée 

Le régime de la micro-entreprise permet de bénéficier d’une comptabilité simplifiée : il faut seulement tenir à jour un livre des recettes dans lequel il faut classer et consigner chaque facture établie et un registre des achats.

Bonne raison n° 4 : une déclaration fiscale simplifiée

Le micro-entrepreneur est par défaut soumis à l’impôt sur le revenu en fonction des bénéfices générés (chiffre d’affaires diminué d’un abattement automatique variable selon l’activité). Il n’a donc pas à réaliser une déclaration d’impôt supplémentaire pour la société.

Bon à savoir : iI est possible d’opter pour le versement fiscal libératoire de l’impôt sur le revenu par un paiement mensuel de l’impôt. 

Bonne raison n° 5 : un statut économique

Dernière bonne raison de créer une micro-entreprise et non la moindre, il s’agit du régime le moins cher. Rappelons que toutes les démarches de gestion sont gratuites, ce qui n’est pas le cas des sociétés commerciales. 

En outre, il s’agit du régime avec le taux de charges sociales le plus faible (22 %) contrairement aux sociétés qui sont imputées des charges salariales et patronales. 

Enfin, grâce à sa gestion simplifiée, notamment d’un point de vue comptable, le micro-entrepreneur fait l’économie des services d’un comptable, indispensable lorsqu’il faut établir un bilan annuel.